Press Release – Publication of the Results of a Feasibility Study for a Third Rail Link to Improve Access to the Labrador Trough

21 September 2017

Available in French only

Québec, le 21 septembre 2017 – La Société du Plan Nord rend publics aujourd’hui les résultats de l’étude de faisabilité d’un troisième lien ferroviaire pour améliorer l’accès à l’immense potentiel minier de la fosse du Labrador depuis le port de Sept-Îles. Cette étude, réalisée par la firme Consultants CANARAIL inc. (Canarail), fournit les outils nécessaires à la construction d’une voie de desserte additionnelle, au moment qui sera jugé opportun.

Canarail a évalué la faisabilité de la construction d'un nouveau lien ferroviaire multiusager à libre accès, pour acheminer le minerai extrait dans les secteurs de Fermont et de Fire Lake jusqu’aux installations de Pointe-Noire, à Sept-Îles, au meilleur coût possible.

Il ressort de l’étude qu’un lien ferroviaire supplémentaire deviendrait viable si les besoins de transport de minerai s’élevaient à 40 millions de tonnes métriques par année (Mtpa). Les capacités de transport des liens ferroviaires existants sur le territoire sont toutefois en mesure de répondre à la demande à court terme des sociétés minières.

Un rapport durable

Les résultats de l’étude de Canarail seront pertinents pendant de nombreuses années, car la solution privilégiée pour le transport terrestre d’importantes quantités de minerai demeurera toujours la voie ferroviaire. Le potentiel minier de la fosse du Labrador est important et le tracé envisagé pour acheminer le minerai par train jusqu’à Sept-Îles restera réalisable à long terme.

Rappelons que le Gouvernement du Québec s’est associé aux entreprises minières Les mines de fer Champion limitée et Exploitation minière Lac Otelnuk ltée pour former la Société ferroviaire du Nord québécois qui a encadré la réalisation de cette étude. La Société du Plan Nord a assumé le coût final de l’étude qui s’élève à 15,2 millions de dollars, une somme inférieure à l’enveloppe budgétaire de 20 millions de dollars prévue à cet effet. Les partenaires miniers ont quant à eux contribué à l’étude en fournissant des données et des rapports produits antérieurement.

Faciliter l’accès au territoire est l’une des conditions de réussite identifiées dans le Plan Nord à l’horizon 2035, plan d’action 2015-2020. La réalisation d’une étude portant sur un troisième lien ferroviaire améliorant l’accès à la fosse du Labrador y est prévue afin de s’assurer qu’une desserte adéquate sera disponible pour tout nouveau développement et ainsi favoriser la mise en œuvre de projets sur le territoire du Plan Nord.

L’étude est accessible sur le site Internet de la Société du Plan Nord : plannord.gouv.qc.ca.

À propos du Plan Nord

Le Plan Nord a pour but de mettre en valeur le potentiel minier, forestier, énergétique, social, culturel et touristique du territoire québécois situé au nord du 49e parallèle. Il crée des emplois et de la richesse tant pour les communautés nordiques que pour l’ensemble des Québécois, dans le respect des populations du Nord et de l’environnement. En harmonisant les aspects économiques, sociaux et environnementaux sur lesquels repose le Plan Nord, le Gouvernement du Québec souhaite en faire une référence en matière de développement nordique responsable et durable et un projet rassembleur pour la société québécoise. La Société du Plan Nord est l’organisme responsable de sa mise en œuvre.

– 30 –

Source :

Guillaume Lavoie
Responsable des communications
Société du Plan Nord
Tél. : 418 643-1874
@PlanNord