Le projet du chemin de fer Nord-Sud atteint une étape majeure avec le lancement de ses services passagers

01 mars 2017

Le dimanche 26 février 2017, à 10 h le matin, le premier train de voyageurs en service commercial a quitté la gare de Riyad pour un trajet de 2 heures et demi vers Qassim.
 
Cette étape importante pour la SAR (Saudi Railway Company) a également été le résultat de plus de 13 ans d'implication profonde pour SYSTRA et CANARAIL, en tant que dirigeants d'une entreprise multinationale et internationale chargée de la faisabilité et de la conception détaillée du chemin de fer (2004 – 2006) et de la supervision de sa mise en œuvre (2006 – en cours).
 
Au cours des dernières semaines, les experts de CANARAIL et SYSTRA ont travaillé de concert pour s'assurer que les trains de passagers seraient prêts à temps. Scott Lister a également été mobilisé pour les tests dynamiques de signalisation ETCS.
 
Le projet du chemin de fer Nord-Sud est un chemin de fer de 2 400 km transportant des passagers, du fret général et de la bauxite/phosphate dans l’ensemble du Royaume d'Arabie Saoudite. Les trains minéraux sont en service depuis le début de l'année 2013. Le réseau comprend six stations de passagers, huit terminaux intermodaux et trois terminaux miniers. La ligne traverse un environnement désertique très difficile qui nécessitait des remblais allant jusqu'à 80 mètres.
 
Au sein de la JV (Joint-Venture – Coentreprise), CANARAIL était plus précisément chargée de l'acquisition du matériel roulant complet : locomotives et divers types de wagons et autocars de fret, ainsi que des équipements de maintenance et de manutention. La portée du projet comportait les spécifications techniques et les documents d'appel d'offres, l'évaluation des offres, la supervision de la fabrication (FAT, SAT,) ainsi que l'assistance à la mise en service.
 
La société de supervision a employé jusqu'à 300 employés pour superviser les travaux attribués à 12 différents entrepreneurs.
 
Le coût total du projet est de 20 G SAR (5,5 G $ US)